logo
logo

For more related articles, please consult the section on publications

Bilan, Defi et Perspectives de formation et de l’insertion socio-professionnelle des jeunes etudiants Cas de l’Afrique de l’Ouest

RESUME

Le rapport dresse un diagnostic partagé avec les partenaires sociaux et les organisations de jeunesse sur l’insertion professionnelle des jeunes. Trois points ressortent de ce diagnostic, sans que cela ne résume l’ensemble des constats. Tout d’abord, s’ils partagent des difficultés spécifiques, comme une plus grande exposition aux fluctuations économiques, les jeunes sont loin de former un groupe homogène. La situation des 15-19 ans est très différente de celle des 20-24 ans du fait de leur forte scolarisation, tandis que les 25-29 ans sont davantage actifs mais comptent plus de jeunes qui ne sont ni en emploi, ni en formation (NEET).

Les jeunes les moins diplômés connaissent un taux de chômage trois fois supérieur à celui des diplômés de l’enseignement supérieur. La spécialité du diplôme, voire sa filière d‘accès (voie scolaire versus apprentissage), joue également un rôle croissant dans la qualité de l’insertion dans l’emploi. Certains jeunes cumulent les difficultés (jeunes issus de l’immigration, en particulier africaine, résidents dans des zones urbaines sensibles ou des zones rurales). Si les jeunes pâtissent fortement des dysfonctionnements du marché du travail, ils sont aussi confrontés à des problèmes qui ne sont pas directement liés au travail.

Au-delà de la détention des compétences de base (compréhension orale, écriture, lecture, calcul), les freins périphériques à l’emploi (mobilité, santé, précarité des conditions de vie, logement, couverture sociale, maîtrise du numérique), loin d’être marginaux ou secondaires, constituent pour certains jeunes de réelles barrières à l’entrée sur le marché du travail. Enfin, le bilan qui peut être fait des nombreux dispositifs créés depuis trente ans pour tenter de remédier à ces difficultés met en évidence leur diversité et leur hétérogénéité en termes de succès. Il souligne leur multiplication, source de complexité pour les publics éligibles, donc potentiellement de non-recours pour les moins bien informés d’entre eux et également source d’incertitude pour les employeurs.

Author: NIZEYIMANA Jean Baptiste

Download Full Article

© 2021 The Author(s). Published in  RUFSO Journal Article,Volume 25

Browse Articles
Archives