logo
logo

For more related articles, please consult the section on publications

Contribution à l’analyse du paradoxe de l’abondance des ressources humaines et du manque d’emplois dans les pays africains.

Résumé

Notre article aborde la question de l’efficacité de la gestion des ressources humaines et la manque d’emplois dans le contexte des pays en Afrique. Ce travail vise à déterminer les facteurs les plus susceptibles d’influer sur l’efficacité des départements de gestion de ressources humaines. Aujourd’hui, la gestion des ressources humaines est un concept qui renvoie à un ensemble d’activités permettant à une organisation de disposer des ressources humaines correspondant à ses besoins, en termes de quantité et de qualité. Autrement dit, il s’agit de disposer d’effectifs suffisants et en permanence, de personnes compétentes et motivées pour effectuer le travail nécessaire en les mettant en situation de valoriser leurs talents avec un niveau élevé de performance. Dans les pays développés, la fonction des ressources humaines a beaucoup évolué au sein de l’entreprise. Les organisations sont passées d’une gestion du personnel à une véritable gestion stratégique des ressources humaines.

Les compétences des professionnels RH a évolué simultanément en raison de la professionnalisation accrue des services RH. Toutefois, les compétences des équipes RH dans les PVD demeurent très modestes. Par conséquent, la gestion des ressources humaines se borne à gérer administrativement le personnel. Nos résultats ont révélé (entre autres) que le rôle de médiateur, s’il est bien assumé par le service des ressources humaines, a une influence significative sur l’efficacité de ce dernier.

Ce résultat assez surprenant peut être expliqué notamment par le contexte conflictuel qui caractérise l’environnement des organisations et milieux sociaux dans les PVD. La priorisation du rôle de médiateur sur le rôle de partenaire stratégique met en relief l’importance de la gestion efficace du climat social dans les organisations des PVD, un climat qui doit focaliser sur l’équité, la motivation, la valorisation et l’enrichissement du capital humain. La réalisation d’une étude dans les pays en voie de développement, où les conditions (économiques, démographique, politiques et socioculturelles) sont différentes des pays développés, permettra de savoir si les déterminants de l’efficacité de la GRH dans les pays industrialisés sont les mêmes que ceux pour les pays en voie de développement, et si l’approche universelle qui postule une relation directe entre les bonnes pratiques de GRH (best practices) et la performance (Huselid, 1995; Pfeffer, 1994) peut être considérée comme valide dans le contexte des pays en voie de développement. En effet, peu de recherches empiriques ont été effectuées sur ce sujet, étant donné la complexité des devis de recherche qui exigent le contrôle de nombreuses variables influençant la relation entre les pratiques de GRH et l’efficacité organisationnelle des départements RH.

Author: Nizeyimana Jean Baptiste, Havugimana AlexisOuédraogo Soutonnoma Nadège Georgette

Download Full Article

© 2021 The Author(s). Published in  RUFSO Journal Article,Volume 27

Browse Articles
Archives