logo
logo

For more related articles, please consult the section on publications

Exploration Et Strategies De Communication Marketing Des Ressources Minerales

Par ressources minérales, on désigne toute substance extraite de la croûte continentale par l’homme, ce qui inclut des éléments qui ne sont pas des métaux (www.universalis.fr). Autrement dit, elles sont une concentration de matériaux présents naturellement, sous forme, solide, liquide ou gazeuse, dans la croûte terrestre, sous une forme et une quantité telles que son extraction à des fins économiques est effectivement ou potentiellement faisable.

La nette progression des prix des matières premières a eu pour conséquence de fortement stimuler la production de matières extractives et d’accroître l’intérêt des investisseurs pour les ressources naturelles abondantes de la région, dont les hydrocarbures (pétrole et gaz naturel) et les minéraux (or, diamants, cuivre et minerai de fer), ce qui a conduit à partir de l’année 2000 à une intensification de l’exploration de ressources avec une vague de nouvelles découvertes de gisements et une cadence accélérée d’ouverture de nouvelles mines.

Les exportations croissantes de ressources naturelles ont largement contribué aux finances publiques, fournissant des financements dont ces pays ont grand besoin pour renforcer leur capital humain et de production. La dépendance fiscale aux revenus liés aux matières premières dépasse nettement les 50 % chez les grands exportateurs de matières premières.

Si le boom des ressources naturelles a porté la croissance dans les pays producteurs de matières premières, la question de l’amélioration du niveau de vie des populations se pose. Au-delà des considérations de revenu, y a-t-il eu des progrès en termes d’éducation et de santé par exemple ?

Les indicateurs non monétaires de bien-être sont, après neutralisation de l’effet du revenu par habitant, significativement plus faibles dans les pays riches en ressources, tels que l’Angola, le Gabon, le Mozambique et le Nigeria. C’est un signe du potentiel non réalisé de la richesse en ressources naturelles.

Les données montrent que vivre dans un pays riche en ressources comporte une pénalité inquiétante : le taux d’alphabétisation y est plus faible de 3,1 points, l’espérance de vie plus faible de 4,5 années, le taux de malnutrition plus élevé de 3,7 points chez les femmes et de 2,1 points chez les enfants, les violences domestiques plus fréquentes de 9 points et les indicateurs de participation et de responsabilisation y sont moindres (Beegle et al., 2016).

Malgré l’intérêt de longue date porté pour ces questions dans un contexte africain, les recherches dans ce domaine sont tardives et insuffisantes. Une raison est qu’en général les pays africains ne collectent pas de données économiques détaillées au niveau infranational. Il est dès lors souvent difficile de déterminer quelle proportion de la croissance qui est rapportée a lieu à l’échelle locale ou de savoir comment l’exploitation minière à grande échelle impacte l’activité économique locale. Toutes les formes d’exploitation minière sont susceptibles d’entraîner des pollutions et de causer des dommages environnementaux, à moins d’être gérées avec précaution.

L’objectif de cette étude est de mieux comprendre l’impact socioéconomique de l’extraction de ressources sur les communautés locales en Afrique. Plus précisément, cette étude explore l’effet de l’activité minière sur la composition de l’emploi, les salaires, l’accès aux infrastructures (eau, électricité), et l’impact sur l’état de santé des enfants et sur la production agricole dans les collectivités où a lieu l’extraction des ressources.

Papier pour la conférence académique internationale tenue par YANOGO Landry Kiswensida ce 20/02/2021
Review University Without Borders for the Open Society (RUFSO) ISSN: 2313-285X Volume :22, Issue : 09, January 2021

Author: YANOGO Landry Kiswensida

Download Full Paper

 

Browse Articles
Archives