logo
logo

For more related articles, please consult the section on publications

Profil Épidémiologique Et Itinéraires Thérapeutiques Des Victimes Des Morsures De Serpents.

RESUME

Les Envenimations par Morsure de Serpents sont fréquentes au Cameroun. Comme c’est le cas dans beaucoup de pays. Cette étude nous montre que l’envenimation reste toujours un problème de santé publique depuis 2017. Elle a représenté 0,60 p.100 des admissions au service d’accueil des urgences aux hôpitaux camerounaises. Les victimes sont majoritairement des jeunes ruraux avec une prédominance masculine. Les élèves et les cultivateurs étaient les plus mordus, le délai d’admission était supérieur à 24 heures dans 82,6 p.100 de cas, les victimes ont été majoritairement mordus aux membres inférieurs, le grade 1 était le plus retrouvé, les signes cliniques étaient polymorphes.

Le serpent en cause n’était pas connu dans la plupart des cas, le syndrome vipérin était dominant. Administration de SAV, SAT, Antibiotique et Antalgique a permis une guérison complète dans 90 p.100 des cas sans séquelle durant l’hospitalisation. L’adrénaline a été utilisée dans les arrêts cardiaques et la transfusion chez 34 patients, la mortalité reste toujours élevée due à des complications digestives, neurologiques et obstétricales. Le pays a enregistré 10 p.100 de décès avec une moyenne d’âge de 37ans et le pronostic dépend de la rapidité de la prise en charge. Aspects épidémio-cliniques, thérapeutiques et pronostiques des envenimations par morsure de serpents.

Author: Désiré TCHOFFOZONGO Jean Marie Nizeyimana Jean Baptiste

Download Full Article

© 2021 The Author(s). Published in  RUFSO Journal Article,Volume 29

 

Browse Articles
Archives